Mittwoch, 19 Mai, 2021

Les principaux concernés par ces tags se disent aujourd’hui choqués. Mais se sentent-ils menacés ? L’une des inscriptions au spray noir, entourée de croix gammées dit “ce n’est que le début”. Pour Pascal Gemperli, président de l’union des associations musulmanes vaudoises, ce mode assez violent d’expression est assez inhabituel en Suisse

Diskriminierung melden

Anmeldung für den Newsletter

Aktuelle Veranstaltungen

Social Media