Prévenir la radicalisation? La piste biennoise

„La radicalisation religieuse violente et le djihadisme sont-ils des fatalités?
A Bienne, lʹassociation Tasamouh intervient sur le terrain pour prévenir la radicalisation des „jeunes à risques“ via un réseau de médiateurs. Lʹassociation, qui se veut multiconfessionelle, travaille en amont pour empêcher lʹendoctrinement des plus influençables, au travers dʹinterventions sociales et intraculturelles.

Un dossier signé Valérie Kernen, 10.06.2018